mercredi , 13 décembre 2017
Dernières nouvelles

Looking to buy essays from a reputable online sample writing company? buy essay online from InstantWritings are trusted, reviewed and verified.

Accueil » La Commune » Historique

Historique

Les terres occupées par Dschang aujourd’hui n’étaient pas un lieu important d’habitation, mais un domaine disputé par deux chefferies voisines. Le ‘Dschang’ nom se traduit par «palabre» dans la langue locale. L’histoire documentée de Dschang a commencé en 1895, quand elle a été «découverte» par une mission militaire allemande. Sous contrôle britannique de 1919 à 1920, et sous administration française jusqu’à l’accession du Cameroun à l’indépendance (1960).

Période coloniale

Dschang est une ville historique. Sous l’autorité allemande de 1884 à 1916,la ville a remplacé Fontem en tant que capitale d’un district militaire Allemand en 1909. Après la défaite de l’Allemagne dans Première Guerre mondiale, le Cameroun fut placé sous tutelle de l’Empire britannique en 1917, ensuite de la France en 1920, qui a déclaré Dschang capitale de la Province Ouest. Il se développe dès lors des lieux de villégiature de la ville dans les années 1940. Cette ville est également connue pour avoir accueilli le premier congrès de l’Union des populations du Cameroun en 1950.

Le centre climatique de Dschang en est le symbole. Cette station constitue désormais la base de plans DSH pour promouvoir Dschang en tant que destination touristique.

Période post coloniale

Le 1er janvier 1960, le Cameroun est devenu un État indépendant, et l’administration régionale a été déplacée à la ville de Bafoussam. Dschang a souffert de ce changement, puisque beaucoup plus d’efforts ont été investis dans les infrastructures à Bafoussam.

La ville de Dschang est comprise entre 5°25’ – 5°30’ de Latitude Nord et 10° -10°5’ de Longitude Est. Elle est le chef lieu du département de la Menoua et est située à 213 km au nord de Douala et 350 km au nord-ouest de Yaoundé. Cette ville est bâtie sur le versant sud est des Monts Bamboutos et s’ouvre au sud-ouest par la rivière Menouet qui coule vers la plaine des Mbo. A l’est, elle est fermée par le massif du Bani qui culmine à plus de 1920 m. La moyenne des précipitations est de 1900mm/an pour une moyenne de température de 20,2°C (minima de 13,4°C). Dschang est comprise entre la savane d’ altitude et la foret montagnarde; Les bas fonds sont recouverts d’une végétation très dense. Le relief est très accidenté;
la ville repose sur un socle ancien recouvert de formations volcaniques. La zone urbaine occupe essentiellement un ensemble de collines. Les fonds des vallées sont occupés par des marigots et des terrains marécageux. La ville est soumise au régime climatique d’altitude. C’est le climat équatorial de type camerounien.

Après l’institution de l’Université de Dschang en 1993, l’intérêt et les investissements étrangers au développement de la ville a commencé à augmenter, et le tourisme et l’exploitation de gisements minéraux contribuera au développement de la ville.
jizzrain.com/vd/15785-video

Check Also

erta-ekosso-entoure-de-son-orchestre

ANIMATION ARTISTICO-CULTURELLE DE HAUTE FACTURE A DSCHANG : L’Alliance Franco-camerounaise de Dschang a bougé en février dernier.

En réussissant l’organisation de trois événements de grande envergure, l’Alliance Franco-camerounaise de Dschang a tenu …