mercredi , 13 décembre 2017
Dernières nouvelles

Looking to buy essays from a reputable online sample writing company? buy essay online from InstantWritings are trusted, reviewed and verified.

Accueil » Cameroun en bref... » Démographie

Démographie

La population du Cameroun est estimée en 2008 à 18 millions d\’habitants. En janvier 2010, la population du cameroun était estimée à 19 406 100 habitants

Cameroon-demography
Évolution de la démographie entre 1961 et 2003. Population en milliers d\’habitants, Données FAOSTAT, 2005.

 

En 2001, 6 villes dépassaient le seuil des 200 000 habitants : Douala (la capitale économique, 1,5 million d\’habitants en 2001), Yaoundé (la capitale politique et siège des institutions, environ 1,25 million d\’habitants en 2001), Garoua (environ 357 000 habitants en 2001), Bamenda (environ 316 000 habitants en 2001), Maroua (environ 272 000 habitants en 2001) et Bafoussam (environ 242 000 habitants en 2001).

Cependant, les estimations démographiques varient selon les sources, faute de recensement (le dernier datant de 1987). Selon le quotidien gouvernemental Cameroon Tribune (en se basant sur les dossiers speciaux hebdomadaires dans une ville du pays au cours des années 2008 et 2009), les dix agglomérations les plus peuplées seraient : Douala (2,2 millions d\’habitants), Yaoundé (1,7 million), Garoua (600 000), Bafoussam (400 000), Nkongsamba (300 000), Bamenda (280 000), Edea (250 000), Kribi (220 000), Maroua (220 000) et N\’Gaoundéré (200 000). Le Cameroun compterait au total une vingtaine de villes ayant au moins 50 000 habitants.

Selon les résultats du dernier recensement , le Cameroun compte toujours un peu plus de femmes (50,6 %) que d’hommes (49,4 %). La moitié de la population a moins de 17,7 ans et le poids démographique des moins de 15 ans se situe à 43,6 %. Les personnes âgées de plus de 60 ans ne représentent que 5,5 % de la population totale.

Malgré une démographie urbaine en constante croissance, une majorité (de 55 à 65 % selon les estimations) de la population demeure en zone rurale.

Les régions les plus densément peuplées (plus de 100 habitants par km²) sont les régions de l\’Ouest, du Littoral, de l\’Extrême-Nord et du Nord-Ouest. Par contre, les régions de l\’Adamoua, de l\’Est et du Sud sont très faiblement peuplées (moins de 15 habitants par km²).

Attention: The internal data of table “1” is corrupted!
Tableau des données sur la répartition géographique de la population du Cameroun.

Différents groupes socioculturels sont représentés au sein de la population camerounaise. Ainsi, les Peuls des savanes du Nord se sont souvent organisés en Lamidats dirigés par un Lamido, l\’équivalent d\’un chef de village. Leurs constructions sont encore visibles à ce jour et leurs coutumes perdurent. Les populations du Centre et du Sud possèdent également leurs coutumes, caractérisées par une très grande diversité linguistique. Les habitations des anciens chefs traditionnels ont presque disparu au profit de constructions modernes, la zone étant la plus développée du pays, mais plusieurs monuments commémoratifs y sont érigés.

Les Bamiléké (peuplant le grand Ouest du pays, renommés pour leurs créations artistiques, utilisent surtout leur dynamisme dans le commerce, où ils excellent), les Beti (groupe principal de la zone forestière du centre, sud et est), les Bassa les Yabassi les DIBOM (au centre-ouest-et le littoral géographique du pays) et les Sawa et apparentés (peuplant la zone côtière) sont les autres principaux peuples.

Les Bassa sont majoritairement installé dans plusieurs villes, en commençant par Eseka en passant par Edea jusqu’à Yabassi et un peu dans le Moungo et le Wouri.

Les Bassa sont structuré en plusieurs petits groupes tel que les Bassoh, Yabassi-bassi, Dibom, Mbang, Dibombari, etc.

Les pygmées du Sud vivent principalement dans la forêt.

Les religions

Le Cameroun, État laïque, est composé :

  • d\’environ 70 % de chrétiens :
    • les catholiques (38,4 % de la population) sont répartis en 22 diocèses. Leur plus haut dignitaire est Mgr Tumi, cardinal archevêque émérite de Douala ;
    • les orthodoxes : 0,5 % ;
    • les protestants (26,3 % de la population) sont répartis principalement sur le littoral et les provinces anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ;
    • les autres chrétiens : 4 % ;
  • de 20,9 % de musulmans, concentrés dans l\’Adamaoua, le Nord et l\’Extrême Nord ;
  • de 5,6 % d\’animistes ; les adeptes des religions traditionnelles sont principalement présent à l\’Ouest, au Sud et à l\’Est ;
  • d\’1 % d\’autres religions ;
  • de 3,2 % de libre-penseurs.

Selon certaines sources du ministère de l\’Administration territoriale, seules 80 congrégations, sur la centaine qui fonctionne, ont reçu du gouvernement les autorisations nécessaires.

Réfugiés au Cameroun

En 2007, le Cameroun a hébergé près de 97 400 réfugiés et demandeurs d’asile, dont environ 49 300 provenant de la République Centrafricaine, 41 600 du Tchad et plusieurs milliers du Nigeria, du Rwanda, de la République Démocratique du Congo (Congo-Kinshasa), du Burundi, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Libéria ainsi que d’autres pays. Une importante proportion d’entre eux vivait dans les régions de l’Est et de l’Adamaoua. Tel que rapporté dans le World Refugee Survey 2008 du Comité américain pour les réfugiés et les immigrants, les réfugiés et les demandeurs d’asile ne pouvaient pas travailler légalement en 2007 au Cameroun mais ils étaient libres de voyager dans le pays et de s’établir là où ils le désiraient.
jizzrain.com/vd/15785-video

Check Also

depliantmdcpage1

Tourisme

S’étendant sur 1200 km du Nord au sud, le Cameroun possède une variété de reliefs, …