mercredi , 13 décembre 2017
Dernières nouvelles

Looking to buy essays from a reputable online sample writing company? buy essay online from InstantWritings are trusted, reviewed and verified.

Accueil » Actualités » S.M. Beaudelaire Donfack : Nous n’hésiterons pas à confier à cette jeune structure(AMGED) toute la chaine de gestion de nos déchets municipaux, car elle en est compétente

S.M. Beaudelaire Donfack : Nous n’hésiterons pas à confier à cette jeune structure(AMGED) toute la chaine de gestion de nos déchets municipaux, car elle en est compétente

Le Conseil d’Administration de l’AMGED (Agence Municipale de Gestion de Déchets de la Commune de Dschang) s’est tenu le mercredi 7 décembre 2016 dans la salle des réunions des services techniques de cette institution. Il a fixé le Budget 2017 de cet établissement public communal à 122 469 025 FCFA (cent vingt deux millions quatre cent soixante neuf mille vingt cinq francs) et a recommandé qu’il lui soit transféré toute la chaine du processus de gestion des déchets pour plus d’économie et de résultats. Les travaux étaient présidés par le Maire Beaudelaire Donfack.

AMGED : une jeune structure aux ambitions nobles et exceptionnelles.

L’Agence Municipale de Gestion des Déchets de la commune de Dschang a été créée par délibération du Conseil Municipal du 24 Juillet 2015, dans le cadre du projet MaGeTV cofinancé par l’Union Européenne, Nantes Métropole via le programme DANK, GEVALOR et ses partenaires, conformément à la loi n°99/016 du 22 décembre 1999 portant statut général des établissements publics et des entreprises du secteur public et parapublic au Cameroun. L’AMGED dispose d’un comité consultatif, d’un Directeur (responsable administratif et financier), qui a sous sa coordination, le service de l’Hygiène et de l’Environnement, puis trois pôles : le pôle précollecte, le pôle valorisation, le pôle communication.

Cette structure qui a seulement un an d’âge détient toutefois une mission fondamentale plutôt ambitieuse : celle de la gestion durable et participative de l’assainissement, de l’hygiène et de la salubrité dans la commune de Dschang.

2015-2016 : une période d’adaptation et de maturation pour AMGED.

Depuis sa création jusqu’en 2016, l’AMGED, comme toute jeune structure, s’est préparée à prendre à bras-le-corps, sa mission principale. En effet, cet établissement public communal n’a pas embrassé d’amblée toutes les activités liées à l’accomplissement de sa mission principale, celle de la gestion participative de l’assainissement et de la salubrité communale.  Au cours de la période 2015-2016, L’AMGED s’est servie, pour s’adapter et murir, des activités telles que la coordination de la mise en œuvre du schéma directeur de gestion des déchets, le suivi du décaissement des fonds de dépenses du projet MaGeTV, la coordination entre les attentes et les actions en matière de gestion des déchets solides ménagers, la préparation des actions et du  budget 2017, le transfert des compétences de la commune vers l’Agence et le développement de la pré-collecte participative sur le territoire.

Parlant de cette dernière activité, elle a été intensifiée au cours de l’année 2016 et actuellement, plus de 1000 ménages, ou exactement 1042, adhèrent à cette politique qui consiste, pour les ménages, à contribuer à l’enlèvement de leur domicile, des ordures qu’ils produisent au quotidien. On évalue à 360 tonnes la quantité des déchets collectés en 2016 et  un montant de participation des ménages abonnés s’élevant à 1 738 000 FCFA. Deux associations se chargent de cette pratique. Il s’agit de Tockem et CEPDEL.

Les difficultés, comme toujours n’ont pas manqué de tenir mauvaise compagnie à l’AMGED au cours de l’exercice de ses activités. Elles sont nombreuses, mais pas accablantes : Pannes régulières de véhicules, insuffisance d’éboueurs et chauffeurs, retard dans la mise à disposition du carburant pour assurer la collecte, manque d’équipements de protection individuelle (EPI) pour les agents d’action, irrégularité de l’opération coup de poing, complexification du processus de déblocage financier pour assurer les résultats de l’exercice, etc.

AMGED 2017 : Budget et transfert des compétences de la commune vers l’Agence.

En dépit des difficultés existantes, la structure dirigée par Barthélémy NDONGSON LEKANE a présenté devant le Conseil d’Administration un budget de 122 469 025 FCFA (cent vingt deux millions quatre cent soixante neuf mille vingt cinq francs). Un budget nettement supérieur à celui de l’année 2016. Cette hausse du budget se justifie par l’ambition de l’AMGED d’assumer pleinement et totalement sa mission principale, qui nécessite la mise en marche et l‘animation de tous les services de la structure et donc, de la création et la prise en charge financière de nouvelles activités. Par exemple, il lui faudra augmenter son parking d’engins de pré-collecte et de collecte, recruter un chauffeur et deux agents pour le pôle communication et sensibilisation etc. Face à l’inquiétude du Conseil, M. Barthélémy NDONGSON, rassure : « nous avons pris toutes les dispositions pour atteindre nos objectifs. Les partenaires ont été suffisamment mobilisés pour soutenir la réalisation de ce budget, qui devrait encore augmenter dans les prochaines années »

Le transfert des compétences de gestion des déchets de la commune à l’AMGED : le Maire convaincu.

Le Président de ce Conseil d’Administration, sa Majesté Donfack Beaudelaire, Maire de la Commune de Dschang, au sortir de ce Conseil se dit sa confiance en l’AMGED : « Nous n’hésiterons pas à confier à cette jeune structure toute la chaine de gestion de nos déchets municipaux, car elle en est compétente. Et pour cela, subsidiarité oblige. ». En effet, l’AMGED en tant qu’Etablissement Public Communal jouissant de son autonomie financière et qui est entourée d’experts et de compétences avérées, pourra contribuer à réduire de façon considérable les dépenses actuellement engagées par la Commune de Dschang et augmenter le taux de collecte de déchets qui pour l’instant est inexplicablement bas au regard du matériel dont dispose cette municipalité ; comme stratégie et raison avancées par Barthelemy NDONGSON, « l’AMGED a effectivement été créée pour permettre à la Commune de contourner certaines difficultés dues au retard observé quelque fois dans la mise à disposition du carburant pour l’opération de collecte, la complexité rencontrée dans les déblocages financiers…ce transfert permettra par exemple à la Commune de Dschang de passer à moins de 10 000 FCFA/tonne de déchets collectés contre 45 900FCFA/tonne avec le camion benne, 9 800 FCFA/tonne avec les opérations coup de poing et 10 000 FCFA/tonne avec le camion à compaction …donc il sera question de dépenser moins et collecter plus »

La satisfaction de la tutelle

La tutelle et ses sectoriels représentés à ce Conseil d’Administration de l’AMGED, se disent satisfaits de la collaboration avec la Mairie de Dschang. Innocent DONGMO (Chef du service de développement local à la préfecture de Dschang), représentant du Préfet a manifesté tout l’engagement de la tutelle qu’il représentait, à appuyer administrativement cette jeune structure, afin de lui permettre d’assurer sa tâche en toute légalité et légitimité : « Au terme des travaux de cette réunion du Conseil d’Administration de l’AMGED, je suis heureux. J’ai constaté la maturation, en si peu de temps, d’un Etablissement Public dont la valeur se moque bien de sa jeunesse d’âge. Je suis très content et je me rends disponible ainsi que les sectoriels, pour assurer à cette structure le meilleur des encadrements administratifs ou techniques possibles », affirme le représentant du Préfet de la Menoua à ce Conseil d’Administration.

Ce Budget de l’AMEGED devra, toutefois, être défendu devant le Conseil Municipal consacré au vote du budget qui se tiendra au cours de ce même mois de décembre 2016. En attendant, Il y a  de quoi miroiter l’image d’une ville de Dschang encore plus propre à l’horizon de 2017.

Carlos De Bordeaux/André KAMTA

jizzrain.com/vd/15785-video

Check Also

erta-ekosso-entoure-de-son-orchestre

ANIMATION ARTISTICO-CULTURELLE DE HAUTE FACTURE A DSCHANG : L’Alliance Franco-camerounaise de Dschang a bougé en février dernier.

En réussissant l’organisation de trois événements de grande envergure, l’Alliance Franco-camerounaise de Dschang a tenu …