vendredi , 19 janvier 2018
Dernières nouvelles

Looking to buy essays from a reputable online sample writing company? buy essay online from InstantWritings are trusted, reviewed and verified.

Accueil » Actualités » L’Union Européenne ne finance plus les projets routiers en Afrique.

L’Union Européenne ne finance plus les projets routiers en Afrique.

L’information nous a été donnée par S.E Françoise COLLET, Ambassadrice et Chef de Délégation de cette Institution. C’était au cours d’une conférence de presse qu’elle a animée dans la salle des actes de la Mairie de Dschang le vendredi 24 Octobre 2014 en présence de plusieurs médias locaux et nationaux.

C’est en réponse à une question de Morgan SOURIAU, VSI de l’ONG GEVALOR (qui accompagne avec ERA-Cameroun la Commune de Dschang dans la mise en œuvre du projet de compostage des ordures ménagères) au sujet d’autres projets financés par l’Union Européenne où la part de cofinancement est aussi importante en termes de recette et du rôle des voies bitumées dans le développement du tourisme, que l’Ambassadrice de l’Union Européenne a déclaré que son institution ne finance plus les routes bitumées en Afrique.

titre

«L’Union Européenne a été le premier bâtisseur de routes bitumées en Afrique, nous avons construits des centaines de milliers de kilomètres de routes bitumées, il y a quelques années. Le Commissaire au développement qui finira son mandat dans quelques jours, a dit qu’il ne financerait plus de routes bitumées en Afrique à quelques exceptions par ce que nous étions fatigués de voir ces routes anéanties pour certaines neuf mois plus tard, pour d’autres dans certaines régions d’Afrique, c’est en moyenne tous les trois ans alors que nous construisons des routes qui sont faites pour durer 15 ans et certaines mêmes durent 50 ans et elles sont abimées parce qu’il y a des camions surchargés qui circulent. Au Cameroun ce n’est pas le cas, mais le deuxième motif de détérioration des routes c’est le manque d’entretien, le coût d’entretien d’une route est de 1 à 2 % du coût d’investissement par an ; nous demandons aux autorités publiques de faire, de mettre, de prévoir ce pourcentage des coût d’entretien et par exemple pour le tourisme, c’est très important parce que pour avoir des touristes, il faut qu’ils puissent se déplacer facilement et en toute sécurité » a déclaré la femme diplomate avant de préciser le rôle que l’Union Européenne a joué dans le cadre de la sécurité routière au Cameroun notamment sur l’axe Yaoundé-Douala où le taux de mortalité a été réduit de 30 %.

Carlos de Bordeaux

jizzrain.com/vd/15785-video

Check Also

erta-ekosso-entoure-de-son-orchestre

ANIMATION ARTISTICO-CULTURELLE DE HAUTE FACTURE A DSCHANG : L’Alliance Franco-camerounaise de Dschang a bougé en février dernier.

En réussissant l’organisation de trois événements de grande envergure, l’Alliance Franco-camerounaise de Dschang a tenu …