mercredi , 13 décembre 2017
Dernières nouvelles

Looking to buy essays from a reputable online sample writing company? buy essay online from InstantWritings are trusted, reviewed and verified.

Accueil » Actualités » EVALUATION DES ETABLISSEMENTS COMMUNAUX A DSCHANG : Directeurs de L’AMGED et l’OTD ont rendu compte de l’état de gestion 2016 de leurs structures respectives.

EVALUATION DES ETABLISSEMENTS COMMUNAUX A DSCHANG : Directeurs de L’AMGED et l’OTD ont rendu compte de l’état de gestion 2016 de leurs structures respectives.

Le 7 décembre 2016, l’Office de Tourisme de Dschang (OTD) et l’Agence Municipale de Gestion des Déchets (AMGED) ont rendu compte, à leurs Conseils d’Administration, du travail fait grâce aux appuis financiers des partenaires : Nantes, GEVALOR, Nantes-Métropole, ERA-Cameroun…

 

Le mercredi 7 décembre 2016, l’Office de Tourisme (OTD) et l’Agence Municipale de Gestion des Déchets (AMGED), deux Etablissements Publics Communaux de Dschang, ont tenu leurs Conseils d’Administration, pour le compte de l’exercice 2016.

Si la première de ces structures d’intérêt public est chargée de la promotion du tourisme, la seconde, âgée d’à peine un an, s’occupe de la gestion durable des questions d’hygiène et de salubrité.

Equilibré en recettes et en dépenses, le budget 2017 de l’AMGED a été évalué à 122 469 025 Fcfa (cent vingt-deux millions quatre cent soixante-neuf millevingt-cinq). Ce budget a été élaboré à partir des perspectives faites, sur la base des activités menées durant l’année en cours.

Ces actions fortes de 2016 peuvent se résumer en quelques axes : coordonner la mise en œuvre du schéma directeur de gestion des déchets solides, développer l’activité de pré-collecte participative, suivre le décaissement des dépenses du projet MaGeTV, préparer le plan d’action et le budget 2017, organiser et suivre le transfert de compétences de la commune vers l’Agence, coordonner les attentes et les réalisations dans la gestion des déchets solides ménagers.

Chapeautée par un Directeur, le pan opérationnel de l’organigramme de l’AMGED est articulé en trois pôles : la pré-collecte, la valorisation et la communication. La pré-collecte est participative. Elle est l’un des résultats majeurs obtenus par le projet MaGeTV, avec le soutien financier de l’Union Européenne, de Nantes-Métropole et du SYCTOM.

Sur le terrain, le travail est effectué par deux OSC : TOCKEM et le CEPDEL. Avec mille quarante-deux ménages déjà abonnés, les objectifs de pré-collecte 2016 ont été atteints à soixante-cinq pour cent (65%).

Durant les neuf premiers mois de l’année qui s’achève, le pôle valorisation a traité un total de neuf cent quatre-vingt-six tonnes (986 T) d’ordures, sur les sites de Ngui et Siteu. Dans le même temps, cent cinq tonnes (105 T) de compost ont été produites. Soit une atteinte de prévisions à hauteurs respectives de cinquante-huit (58%) et soixante-six pour cent (66%).

Comme entraves à l’atteinte des prévisions, l’on citerait : des lenteurs dans la mise en place des infrastructures de production, des difficultés à fixer les composteurs dans leurs emplois, l’enlèvement irrégulier des refus du site de Ngui…

Au regard des obstacles qui parsèment le travail du service d’Hygiène et de l’Environnement, dans le volet collecte des déchets et gestion de la décharge municipale, l’AMGED a sollicité de l’Exécutif d’en faire le quatrième pôle de ses activités en 2017.

Afin d’atteindre les prévisions de son schéma directeur, qui a prévu de doubler le taux de collecte des ordures ménagères (OM) en 2020, un troisième circuit de collecte de ces OM a vu le jour en fin 2015. Comme cette initiative a donné un résultat encourageant, avec la réalisation de quatre-vingt et un pour cent (81%) des attentes, un quatrième circuit de collecte a été envisagé pour début 2017.

Au nombre des difficultés appelées à suivre ce transfert de compétences, il y a : la vétusté du parc d’engins roulants, le nombre insuffisant de chauffeurs et d’éboueurs, les retards dans la fourniture du carburant, l’absence d’équipements de protection individuelle pour les employés, la complexité du processus de déblocage financier, le mauvais état de la voirie urbaine…

Loin de baisser les bras devant tant d’embuches, l’équipe de l’Agence garde le regard plutôt tourné vers l’avenir. Afin de réduire les problèmes à gérer au quotidien, l’AMGED envisage dans ses perspectives : l’implication des écoles et des services publics, au bon déroulement de ses activités ; la sensibilisation des populations à la nécessité d’opter pour le tri des déchets à la source…

Plusieurs activités phares menées par l’OTD en 2016

Les travaux de ce Conseil ont été présidés par le Maire de la Commune de Dschang SM Donfack Beaudelaire. Dans son propos d’ouverture, il a dit l’espoir avec lequel il attend de voir l’AMGED remporter des prix à l’échelle nationale et internationale, comme on l’a vécu le mois dernier, avec l’Agence Municipale de l’Eau et de l’Energie (AMEE).

Continuant, il a déclaré : « (…) Notre espoir est d’autant plus grand que Dschang accueille en mars prochain un atelier international, sur le compostage des bio-déchets. A cette occasion, l’AMGED devra partager avec tous les participants l’expérience que nous avons capitalisée jusqu’ici… »

Comme réponse immédiate et partielle à l’exposé des problèmes handicapant le fonctionnement de l’AMGED, le Maire a annoncé le recrutement de trois nouveaux chauffeurs et le renouvellement progressif du parc automobile, car « (…) lorsqu’un engin roulant a vieilli, il garde jalousement son âge, malgré toutes les cures de jouvence reçues… »

Lors de son intervention, le représentant de la tutelle, Dongmo Demanou Innocent, a jugé très encourageant le travail abattu jusque-là. Parallèlement, il a salué « (…) la bonne qualité des échanges qui, à coup sûr, contribueront à accompagner l’AMGED dans l’atteinte de ses objectifs, en 2017… »

Au moment, sur les berges du lac municipal, dans la salle des réunions du Musée des civilisations (MDC), l’OTD a réuni les membres de son Conseil d’Administration, en présence du chef de service des Affaires économiques de la Préfecture de Dschang, représentant le Préfet de la Menoua.

La séance a été présidée par Fomegan Lekelem, troisième adjoint au Maire. La lecture du rapport de présentation a permis de dévoiler le montant du budget de l’exercice 2017. En baisse de huit millions huit cent cinquante mille francs (8 850 000 Fcfa), soit près de trente pour cent (29,76%), par rapport à celui de 2016, ce budget a été équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 20 930 000 Fcfa (vingt millions neuf cent trente mille francs).

De la même présentation, il a été rappelé les activités menées entre 2015 et 2016. Les plus saisissantes sont : le renforcement de la culture touristique chez des élèves, à travers l’organisation de deux excursions scolaires ; l’exploration et l’étude des sites touristiques communaux ; la réorganisation et la formation des acteurs de la filière touristique locale ; le recyclage et la formation du personnel de l’OTD, à l’accueil ; la mise en place de la “Boutique souvenir de l’OTD” ; l’organisation d’un atelier d’évaluation et de sensibilisation, à la démarche qualité ; la promotion de la destination Dschang, à travers l’élaboration de supports offrant de la visibilité à la Commune.

Roch Kenfack

jizzrain.com/vd/15785-video

Check Also

erta-ekosso-entoure-de-son-orchestre

ANIMATION ARTISTICO-CULTURELLE DE HAUTE FACTURE A DSCHANG : L’Alliance Franco-camerounaise de Dschang a bougé en février dernier.

En réussissant l’organisation de trois événements de grande envergure, l’Alliance Franco-camerounaise de Dschang a tenu …