dimanche , 18 février 2018
Dernières nouvelles

Looking to buy essays from a reputable online sample writing company? buy essay online from InstantWritings are trusted, reviewed and verified.

Accueil » Actualités » DANK : cas modèle de coopération et de solidarité internationale.

DANK : cas modèle de coopération et de solidarité internationale.

Le programme DANK a été mis sur pied dans le but d’améliorer le cadre global et les conditions générales de vie des citoyens des collectivités partenaires.

 

Du 1er au 8 mars 2015, la commune de Dschang a accueilli le Comité de pilotage du programme DANK. Ce programme est un exemple de coopération décentralisée entre quatre entités venant de trois continents : Dschang au Cameroun, AMAGA en Haïti, Nantes-Métropole en France et Kindia en Guinée Conakry.

Notons au passage que AMAGA est l’Association des maires de la Grand’Anse (13). Et que Nantes-Métropole est une intercommunalité de vingt-quatre communes, organisées autour de Nantes. Marie Hélène NEDELEC et Antoine LONGET, respectivement vice-présidente et chargé de missions, ont représenté Nantes-Métropoles.

La délégation venue d’AMAGA était composée de deux personnes : David Pierre, Maire de Beaumont, Guetchine Gaspard, chargé de missions AMAGA. Malheureusement, la délégation de Kindia n’a pas pu faire le voyage de Dschang, en raison de l’épidémie de fièvre d’Ebola qui touche encore ce pays.

Le champ d’action du programme DANK couvre toutes les préoccupations liées : à l’approvisionnement en eau potable, à l’assainissement du cadre de vie, à la gestion des déchets, à la gouvernance locale, à la prévention et à la gestion des risques et des catastrophes sanitaires.

DANK a pour objectif global d’améliorer le cadre et les conditions de vie des citoyens des collectivités partenaires.

Au quotidien, ces partenaires œuvrent à l’atteinte de cet idéal à travers des actions multiples, diverses et variées : renforcement de la gouvernance locale, sensibilisation et implication des citoyens bénéficiaires, échanges d’expériences et de savoir-faire entre collectivités, construction d’équipements sociaux pilotes, et recherche de financements pour la réalisation d’infrastructures complémentaires adéquates.

Evaluer le travail fait afin de mieux se réorienter.

La tenue d’un Comité de pilotage est le lieu et l’occasion indiqués, pour les collectivités membres, de mesurer le chemin parcouru depuis la dernière assise, afin de mieux cerner les objectifs à se fixer en commun, pour l’année suivante.

A ce titre, Dschang a pris un certain nombre d’engagements en février 2014, à Kindia.

Il s’agit essentiellement : d’augmenter sa contribution financière au programme ; de mettre en place une prévision budgétaire, pour équilibrer le budget de l’activité eau potable de son établissement spécialisé (AMEE) à la fin 2016 ; de déposer un dossier d’approvisionnement en eau potable auprès du bailleur Gand-Lyon ; d’accompagner Kindia sur les techniques d’analyse de la qualité de l’eau ; de continuer à assurer la maintenance des ouvrages de distribution d’eau potable ; de veiller à la bonne gestion des latrines publiques et scolaires ; de réfléchir à l’exutoire des déchets des latrines…

Pour l’ensemble des partenaires, il avait été recommandé, toujours en février 2014, d’accentuer la polyvalence des équipes ; de faire former localement les secrétaires-comptables, à des modules définis en commun ; de travailler sur des outils de sensibilisation communs.

Roch Kenfack

jizzrain.com/vd/15785-video

Check Also

erta-ekosso-entoure-de-son-orchestre

ANIMATION ARTISTICO-CULTURELLE DE HAUTE FACTURE A DSCHANG : L’Alliance Franco-camerounaise de Dschang a bougé en février dernier.

En réussissant l’organisation de trois événements de grande envergure, l’Alliance Franco-camerounaise de Dschang a tenu …