mercredi , 13 décembre 2017
Dernières nouvelles

Looking to buy essays from a reputable online sample writing company? buy essay online from InstantWritings are trusted, reviewed and verified.

Accueil » Actualités » COOPERATION DECENTRALISEE SUD-SUD : La commune de Dschang a abrité le lancement du programme PIGEDEA.

COOPERATION DECENTRALISEE SUD-SUD : La commune de Dschang a abrité le lancement du programme PIGEDEA.

Sur l’esplanade du Musée des Civilisations du Cameroun (MDC) à Dschang, le représentant du MINATD a présidé la cérémonie de lancement officiel du Programme Intercommunal de Gestion Durable de l’Eau et de l’Assainissement (PIGEDEA). C’était le jeudi 23 février 2017.

 

Le PIGEDEA est le Programme Intercommunal de Gestion Durable de l’Eau et de l’Assainissement. Le projet de ce programme, porté par la Commune de Dschang, est un exemple de coopération Sud-Sud.

En effet, dans le sillage de Dschang, on compte six codemandeurs nationaux que

sont les communes de Kyé-Ossi, de Douala Ve, de Fongo-Tongo, de Nkong-Zem ; les associations : Projet Intégré pour la Promotion de l’Auto-Développement (PIPAD), Alliance pour la maîtrise de l’eau (AME).

Le PIGEDEA est un programme de trois ans. Son budget total s’élève à 310 000 000 FCFA. Ce programme est financé par l’Union Européenne à hauteur de quatre-vingts pour cent (80%).

Il a pour objectif global d’œuvrer à un accès durable à l’eau potable et à l’assainissement de base, pour toutes les populations dans les cinq communes citées plus haut.

Plus spécifiquement, le travail à faire revient à : renforcer les capacités institutionnelles de ces communes, dans la gestion durable de l’eau et de l’assainissement de base ; améliorer le niveau d’accès des citoyens des communes cibles à l’eau et à l’assainissement de base ; dynamiser les relations entre ces communes et d’autres parties prenantes du secteur eau et assainissement.

C’est pour lancer officiellement ce programme que Monsieur Mooh Simon Emile, Secrétaire Général des Services du Gouverneur de la Région de l’Ouest, représentant le Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation (MINATD) empêché, a fait le déplacement de Dschang le jeudi 23 février 2017.

Dans son discours de lancement officiel, le représentant du MINATD a félicité les cinq communes partenaires « (…) pour la vision qui les a guidée lors de la conception de ce programme… » Il a continué en rappelant que « (…) les fonds alloués à ce programme sont des fonds publics et méritent d’être gérés dans les règles de l’art. Vous avez donc obligation de piloter la mise en œuvre avec rigueur, pour permettre la duplication de cette initiative… »

Dans son allocution de bienvenue, SM Donfack Beaudelaire, Maire de la commune hôte, a observé que « (…) autant il demeure constant pour nos collectivités qu’assurer une mission de service public de l’eau et de l’assainissement est une nécessité absolue, autant assurer la pérennité et la durabilité dudit service demeure une donnée constante… »

Les financements à venir dépendront du respect ou non des engagements pris dans le PIGEDEA.

Pour sa part, Dr Marco, consultant technique à l’association EUROBIOPARK et représentant de l’ambassadeur de l’Union Européenne, a annoncé que le bailleur principal se montrera intransigeant et particulièrement rigide, sur des principes à ses yeux importants.

Ces principes ont été regroupés en deux grands axes : le respect des délais initialement calés d’accord parties, dans le chronogramme d’activités ; la nécessité pour chaque commune de remplir pleinement ses obligations financières.

Ces deux mesures ont été si impératives aux yeux du Dr Marco, qu’il a ajouté que l’obtention des financements à venir dépendra du respect ou non de ces principes. Nantes Métropole en France, la ville de Vasanello en Italie et l’association EUROBIOPARK, tous trois partenaires financiers associés, vont intervenir à hauteur de cinq pour cent (5%), les quinze pour cent (15%) non disponibles devront constituer l’apport propre des communes bénéficiaires, au prorata de leurs responsabilités.

Au terme du programme, dans trois ans, les communes bénéficiaires auront eu : à faire leur état des lieux de l’eau et de l’assainissement ; à créer un établissement de gouvernance de l’eau, à l’exemple de l’AMEE à Dschang ; à renforcer leurs capacités dans la gestion de l’eau et de l’assainissement ;             à organiser des rencontres d’échange, de concertation et de partage d’expérience pratique, entre elles et avec d’autres parties prenantes ; à réhabiliter certains de leurs ouvrages hydrauliques non fonctionnels ; à construire des latrines écologiques…

L’ensemble des bénéficiaires finaux de ces cinq communes est composé d’une population estimée à plus de neuf cent soixante et un mille six cents trente (961 630) habitants, dont deux cent quarante-cinq mille (245 000) élèves.

Outre les maires titulaires des communes partenaires, la cérémonie du jeudi 23 février dernier a connu la présence effective du Directeur Régional Ouest du FEICOM, du Coordonnateur de la Cellule Régionale Ouest du PNDP, des Préfets de la Menoua et de la Vallée du Ntem.

Roch Kenfack

jizzrain.com/vd/15785-video

Check Also

erta-ekosso-entoure-de-son-orchestre

ANIMATION ARTISTICO-CULTURELLE DE HAUTE FACTURE A DSCHANG : L’Alliance Franco-camerounaise de Dschang a bougé en février dernier.

En réussissant l’organisation de trois événements de grande envergure, l’Alliance Franco-camerounaise de Dschang a tenu …