dimanche , 18 février 2018
Dernières nouvelles

Looking to buy essays from a reputable online sample writing company? buy essay online from InstantWritings are trusted, reviewed and verified.

Accueil » Actualités » Allocution du maire à la session ordinaire du Conseil Municipal du 12 Septembre 2014

Allocution du maire à la session ordinaire du Conseil Municipal du 12 Septembre 2014

  • Monsieur le Préfet du département de la Menoua ;
  • Monsieur le Sous-préfet de l’Arrondissement de Dschang ;
  • Mesdames et messieurs les Délégués et chef de service départementaux ;
  • Messieurs les responsables de force de maintien de l’ordre ;
  • Leurs Majestés les chefs traditionnels ;
  • Mesdames et messieurs les conseillers municipaux ;
  • Mesdames et messieurs les responsables des services municipaux ;
  • Très chers invités, mesdames et messieurs.

C’est un réel plaisir pour moi de souhaiter à tous et à chacun de vous une cordiale et chaleureuse bienvenue dans cette salle des actes de la Commune de Dschang à l’occasion de cette importante session ordinaire de notre conseil municipal. Car, c’est au cours des présentes assises que nous aurons l’occasion de mesurer le chemin parcouru à divers niveaux de la vie communale ; en même temps que nous auront à évaluer les réalisations du budget 2014 et les travaux exécutés pendant la période allant de janvier au 10 septembre de l’an de grâce.

C’est ainsi mesdames et messieurs que le 27 Décembre 2013, le budget 2014 équilibré en recettes et en dépenses à la somme de 1.166.808 438 Frs a été adopté à l’unanimité par l’ensemble des conseillers.

En date du 10 septembre 2014, il a été réalisé en recettes de 546.876.776 Francs ; soit 46,87% des prévisions des recettes et en dépenses de 385.526.753 Francs ; soit 33,04% des prévisions des dépenses.

Au vu de ce résultat global à ce niveau de parcours, il ressort le constat selon lequel, un grand effort reste à fournir pour atteindre les objectifs budgétaires au 31 Décembre 2014. À L’analyse froide de la situation, nous réalisons que l’accent doit désormais être mis sur le recouvrement pour consolider davantage nos recettes propres en termes de réalisation de ce budget. Aussi, toutes les stratégies doivent être mises en œuvre pour réaliser les projets issus des ressources transférées et de la Coopération décentralisée.

Mesdames et messieurs, très chers invités, chers collègues ; nous avons durant cette même période continué la réalisation concrète des différents projets de développement inscrits dans notre plan d’investissement annuel.
C’est ainsi que sur le plan routier, nous avons entretenu près de 200 km de routes tant en ville qu’en zone rurale. Pour consolider cette action, un travail de fond a été fait par la pause des buses à divers endroits. Aussi, certains comités de développement de certains villages ont sollicité et reçu les buses de la Commune de Dschang.

Sur le plan de l’électrification :

  • Nous avons sur fonds de la Coopération Nantes-Dschang réalisé l’extension du réseau depuis la micro-centrale de Tchouadeng jusqu’à Nkeuli, soit 6.000.000 FCFA ;
  • Nous recherchons les financements pour renforcer la capacité de production de cette centrale dont le potentiel reste sous exploité ;
  • Nous avons entamé et consolidé l’éclairage public dans la ville et certains coins stratégiques de nos campagnes. A ce jour, 120 lampadaires brillent dans la ville de Dschang.

Sur le plan de l’assainissement :

  • L’AMEE dont le compte rendu des actions est dans nos chemises a continué l’entretien du réseau d’eau et des installations hydrauliques dans la commune ;
  • L’extension du réseau d’eau de Basy home à Foreké Dschang est en cours de réalisation sur fonds de la Coopération Dschang-Vassanelo soit 2.292.500 FCFA ;
  • L’AIMF vient de signer l’avenant de la convention pour la réalisation des ouvrages hydrauliques et la construction de 20 latrines à fosses ventilées dans les écoles et autres lieux publics de notre Commune. Le démarrage des travaux est imminent. Le coût de l’enveloppe est de 276.000.000 FCFA ;
  • L’assainissement de la ville est resté dans une action constante et soutenue. Les opérations d’envergure qualifiées de coups de poings ont continué sans relâche pour maintenir notre ville dans un état de salubrité acceptable. Car cette année 2014, nous avons le défi de ravir la vedette à Bafoussam et Bangangté sur la plus haute marche du podium de la ville la plus propre de notre région ;
  • Nous avons construit 03 dépotoirs de grande capacité pour les ordures ménagères.
  • La décharge de Siteu a été en trois reprises réaménagée ;
  • Nous avons acquis par le concours de PRODESOS un deuxième camion à compaction. C’est le lieu de saluer la Coopération française pour cet attachement à notre Commune, tout comme les associations Elans et Tockem qui nous ont rétrocédé le premier camion à compaction accompagné de 04 tricycles tous destinés au projet de gestion des Déchets de la ville de Dschang.

Sur le plan social et sportif :

  • 10 écoles primaires publiques ont reçu des tables-bancs ;
  • 10 autres ont reçu des livres et manuels scolaires tous sur fonds PNDP ;
  • La Coopération Dschang-Vassanelo a remis à l’hôpital de district de Dschang des appareils et équipements sanitaires en même temps que des produits pharmaceutiques tous évalués à près de 50.000.000 de nos
    francs ;
  • Les centres sociaux encadrant les enfants démunis ont reçu des vêtements et autres effets dans le cadre de la même Coopération. Les frais de douane ont été de 4.600.000 FCFA ;
  • Nous avons apporté l’appui de la Commune aux groupes et associations à caractère culturel et académique ;
  • Les équipes de Football Aigle Royal de la Menoua et AS. Menoua ont bénéficié et bénéficieront de la commune des appuis financiers pour la bonne préparation des matches. À ce jour, elles occupent des positions très appréciables dans leurs différents championnats ;
  • Le DUC Handball version Vétéran qui joue la finale dans sa catégorie a bénéficié l’appui de notre Commune ;
  • Beaucoup d’autres actions sur ce volet social ont été menées dont il serait fastidieux de les énumérés.

Sur le plan de l’aménagement :

  • Nous continuons à enrichir notre ville en jardin et espace vert tels le plateau administratif et ancienne place de l’indépendance.

Sur le plan de la Coopération et de partenariat :

  • Nous avons été à Kindia en République de Guinée pour le comité de pilotage DANK ;
  • Nous avons été à Tiassalé, puis, à Cotonou dans le cadre du programme Wop-Africa qui nous accompagne dans le domaine eau et assainissement. Il est question de mettre en place une stratégie commune pour le service public de l’eau dans les 4 communes et la gestion des déchets liquides et en même temps pour la recherche des financements des projets ;
  • Le Maire de Vassanelo a séjourné à Dschang, occasion pour nous de revisiter les axes de la Coopération et de leur insuffler un nouvel élan ;
  • Nous avons été à Nantes en Mai dernier pour participer aux Floralies internationales de Nantes édition 2014. Nous y avons présenté un stand de plantes et espèces florales de notre région ; stand symbolisant l’habitant des grassfields en équilibre dans son écosystème social, culturel, économique et environnemental. En marge des Floralies, nous avons rencontré les nouvelles autorités de la ville de Nantes avec qui nous avons fait un tour d’horizon de la coopération et sur les actions prioritaires qui devront figurer dans la future convention cadre 2015-2017 dont la signature se fera à Dschang dans les prochains mois.

Sur le plan national :

notre partenariat avec le PNDP, le PADDLGIZ, leFEICOM reste solide et exemplaire.

  • Nous attendons avec intérêt le démarrage effectif des réalisations des projets PNDP. Le passage du Coordonnateur à Dschang la semaine dernière nous rassure de la réalisation concrète des projets identifiés dans les prochaines semaines.
  • Le FEICOM continue a nous soutenir dans la consolidation de nos projets qui seront soumis au financement de la coopération Allemande dans le programme PDFVM-KWF. Le régional de cette institution a séjourné à Dschang la semaine dernière pour nous apporter son appui technique ;
  • Le PADDLGIZ nous apporte son appui constant dans le renforcement des capacités des personnels communaux et élus dans le domaine de la décentralisation.

Sur le plan interne :

  • La gouvernance municipale que nous avons instaurée demeure une réalité.
    La célérité dans le traitement des dossiers est de mise, malgré quelques pesanteurs identifiées du fait du culte du laxisme politiquement entretenu par certains agents dans l’optique d’entraver nos actions concrètes déjà visibles sur le terrain ;
  • Nous éprouvons d’énormes difficultés de payer convenablement nos dettes.
    C’est ainsi que nos comptes bancaires viennent pour la 2ème fois en trois mois d’être bloqués par les impôts et que nous avons déjà payé 26.000.000 FCFA sur 42.000.000 FCFA de cette dette ;
  • Nous venons ce jour de faire la connaissance d’une dette jusque là méconnue et qui date de l’AMR de 2011 sur un montant de près de 20.000.000 FCFA. En juin, les impôts ont prélevé de nos comptes 10.000.000 FCFA pour amorcer le paiement de ladite dette que les documents de passation de service entre moi et mon prédécesseur ne mentionnait nulle part ; ce qui donne le paiement de 36.599.000 FCFA en trois mois par la commune de Dschang qui éprouve les difficultés à réaliser son budget.

Monsieur le Préfet, mesdames et messieurs, chers collègues conseillers municipaux. La paix et la stabilité du Cameroun font des jaloux ; c’est ainsi que notre intégrité territoriale est menacée par une horde à fripouilles, des nostalgiques impénitents du désordre qui nous font une guerre des lâches. Heureusement que les intrépides combattants de nos forces de défense leur infligent des lourdes pertes parfois au prix du sang et leur vie pour nous garantir le calme et la sérénité. C’est le lieu ici de leur témoigner le soutien et gratitude des populations de Dschang pour leur courage et leur détermination à bouter hors de nos millimètres carrés ces terroristes à la solde des mécréants.

Aussi les populations de Dschang par ma voix expriment au premier soldat camerounais en la personne de son Excellence Paul Biya, combattant et commandant suprême de nos forces de défenses, leur soutien sans faille et leur loyauté dans cette guerre sans merci qu’il mène contre ce groupuscule des déséquilibrés appelés Boko Haram.

Dans un tout autre plan, j’invite les conseillers municipaux et les invités à sensibiliser les populations sur la menace de la fièvre d’Ebola qui pèse sur tout le continent. Nous devrons tous nous constituer en vecteur de sensibilisation des populations sur les respects des mesures et normes édictées par les pouvoirs publics pour lutter contre cette épidémie aux allures endémiques. La commune de Dschang vient de mettre en place le comité local d’éveil contre cette maladie.

Monsieur le Préfet, très chers invités, tout en vous remerciant pour votre aimable attention, je souhaite que nos travaux se déroulant dans un climat convivial emprunt de courtoisie et de respect mutuel pour que :

  • Vive la commune de Dschang
  • Vive le Cameroun et son illustre guide Son Excellence Paul Biya.

Fait à Dschang le 12 septembre 2014

Le Maire,
Baudelaire DONFACK

jizzrain.com/vd/15785-video

Check Also

erta-ekosso-entoure-de-son-orchestre

ANIMATION ARTISTICO-CULTURELLE DE HAUTE FACTURE A DSCHANG : L’Alliance Franco-camerounaise de Dschang a bougé en février dernier.

En réussissant l’organisation de trois événements de grande envergure, l’Alliance Franco-camerounaise de Dschang a tenu …