dimanche , 18 février 2018
Dernières nouvelles

Looking to buy essays from a reputable online sample writing company? buy essay online from InstantWritings are trusted, reviewed and verified.

Accueil » Actualités » 33.04% d’exécution des dépenses budgétaires au 10 septembre 2014

33.04% d’exécution des dépenses budgétaires au 10 septembre 2014

À l’occasion de la session ordinaire du conseil municipal tenue le 12 septembre 2014 dans la salle des actes de l’institution, le maire, Baudelaire Donfack, a promis de mettre un accent sur le recouvrement fiscal.

La commune de Dschang, à la date du 10 septembre 2014, n’a pu collecter que 46.87% (546.876.776 F CFA) des recettes prévues dans son budget 2014. En termes de dépenses prévues, l’institution n’est qu’à 33.04% (385.526.753 Francs CFA) de ce qui été prévu. Le maire, Baudelaire Donfack, a annoncé ces chiffres dans son allocution d’ouverture de la session ordinaire du conseil exécutif communal. Elle s’est tenue le 12 septembre 2014 dans la salle des actes de l’institution. Le chef de cet exécutif a qualifié de mauvaises, ces performances. Le préfet du département de la Menoua, Joseph Bertrand Mache Njonwet, a pris part aux travaux. Il a annoncé que 70 millions de F CFA destinés au financement d’une dizaine de projets ont été transférés à la commune, dans le cadre de la décentralisation. Les marchés ont été passés, mais l’exécution attend toujours, s’est-il étonné.

Pour redresser la barre avant la fin de l’année, « nous réalisons que l’accent doit désormais être mis sur le recouvrement pour consolider davantage nos recettes propres… Aussi, toutes les stratégies doivent être mises en œuvre pour réaliser les projets issus des ressources transférées et de la coopération décentralisée », a affirmé le maire. Pour ce faire, le préfet de la Menoua a recommandé au receveur municipal, de mettre à jour le fichier des contribuables.

Endettement

Bertrand Mbondji, conseiller représentant la jeunesse, a attiré l’attention du maire sur la non organisation cette année dans la commune, des stages de vacances à l’attention des jeunes. Baudelaire Donfack a justifié cette absence par les dettes de la commune qu’il fallait absolument payer. « C’est ainsi que nos comptes bancaires viennent, pour la deuxième fois en trois mois, d’être bloqués par les impôts à qui nous avons déjà payé 26.000.000 FCFA sur les 42.OOO.000 FCFA que nous leur devons. Nous venons de faire la connaissance d’une dette jusque là méconnue et qui s’élève à près de 20.000.000 FCFA. En juin, les impôts ont prélevé de nos comptes 10.000.000 FCFA pour amorcer le paiement de ladite dette. Ce qui donne le paiement de 36.599.000 FCFA en trois mois par la commune de Dschang », a-t-il affirmé.

Sur le plan des réalisations, la commune de Dschang a procédé, depuis le début de l’année, à l’entretien de près de 200 kilomètres de routes en terre. 120 lampadaires éclairent désormais les points stratégiques de la commune. La micro-centrale hydroélectrique, construite au village Tchouadeng, a connu des travaux, pour permettre l’électrification du village Nkeuli, dans le groupement Foto. Cela a été rendu possible grâce à la coopération avec la commune de Nantes. Un deuxième camion à compaction a été acquis par le biais de la coopération française, pour intensifier l’enlèvement des ordures dans la ville. L’équipe dirigeante a procédé trois fois, à l’aménagement de la décharge municipale. Avec l’appui de la commune italienne de Vassanelo, le réseau d’eau de la commune a été étendu. Avec le même partenaire, la commune a doté l’hôpital de district de Dschang de matériels médicaux et pharmaceutiques d’une valeur de 50 millions de F CFA.

Perspectives

Le président de la commission de la coopération et de la communication, Jacquis Kemleu Tchabgou, annonce un avenir radieux pour la commune de Dschang. Grâce à une convention signée avec l’Association internationale des maires francophones (AIMF), vingt-sept latrines à fosses ventilées et points d’eau potable (mini adduction d’eau, forage et puits aménagés) vont être bientôt construites dans les écoles et autres lieux publics. L’opération va coûter 276 millions F CFA. L’Union européenne va signer, d’ici au mois d’octobre 2014, le contrat pour le projet d’amélioration de la gestion des déchets de la ville de Dschang. Il est financé par plusieurs bailleurs à hauteur de 458 500 000 F CFA. La commune est candidate à un appel à projets lancé par la coopération allemande, à travers le programme PDFVM-KWF. Si elle est finalement retenue, un centre commercial, une station d’épuration et l’éclairage public à base de l’énergie solaire seront installés à Dschang. Enfin, très fructueuse jusqu’ici, la coopération avec la commune de Nantes sera renouvelée en décembre 2014, pour la période 2015 – 2017.

Cette session du conseil municipal, consacrée à l’évaluation à mi-parcours de l’année budgétaire, s’est achevée sur une promesse du maire, Baudelaire Donfack, d’aménager la gare routière de Lefock située au nord de la ville. Le préfet lui a recommandé de doter les écoles, au plus vite, du paquet minimum pour l’année 2014 – 2015. Les 41 conseillers de la commune de Dschang se réuniront à nouveau, au mois de décembre 2014, à l’occasion de la session consacrée à l’examen du budget 2015.

Hindrich ASSONGO
(West-Cameroun Regional News Agency)

jizzrain.com/vd/15785-video

Check Also

erta-ekosso-entoure-de-son-orchestre

ANIMATION ARTISTICO-CULTURELLE DE HAUTE FACTURE A DSCHANG : L’Alliance Franco-camerounaise de Dschang a bougé en février dernier.

En réussissant l’organisation de trois événements de grande envergure, l’Alliance Franco-camerounaise de Dschang a tenu …